Perspectives - Stéréo-Club Français

De Stéréo-Club Français.

Groupe Perspectives

Bienvenue dans la page du groupe Perspectives. Les contributions brutes sont publiées dans la page discussion.

La dernière réunion du groupe a eu lieu le 29 novembre 2017. Un rapport est en cours de circulation auprès des participants. Il sera publié dès approbation par le Conseil d'administation (CA) du Club.


Réunion du 29 novembre 2017

Les acquis du groupe :

- missions, champ d'action et priorités ont été proposés. Il reste au CA du Club à les approuver ou à les modifier avant de les présenter à la prochaine assemblée générale ;

- diverses actions ont été lancées dans la communication (lettre, site, suivi du calendrier et des échanges), la préparation des réunions (projections, techniques, projets voir CA du 16 novembre) et la "scénothèque".

La réunion du 29 novembre a porté sur la "segmentation" des publics du Club, les priorités et les actions particulières à mener. Ceci dans la continuité de la réunion du 27 septembre.

La question des ressources du Club (sujet nouveau) a été renvoyée au CA.

Réunion du 27 septembre 2017

La troisième réunion du groupe Perspectives s'est tenu le 27 septembre 2017, au Lorem, avec deux points à l'ordre du jour :

1) les réponses à la question « que peut-on faire pour « creuser le sillon côté photographe » ;

2) l'organisation des travaux autour de deux ou trois grands thèmes, leur avancement.

Le groupe a conclu sur les missions du Club. Il reste au Conseil d'administration à confirmer ou amender ces conclusions (avant validation lors de la prochaine Assemblée générale).

Le groupe a progressé sur la segmentation des « publics » et relais éventuels du Club. Il s'agit maintenant d'arrêter une segmentation « pratique ».

L'étape finale des travaux du groupe (réunion du 27 novembre prochain) devrait porter sur une hiérarchisation de ces publics et s'achever sur les propositions d'actions à mener à leur intention, actions à mener en mode projet et suivies par le bureau et le CA.

Mission(s) du Club

En 1903, la vocation du Club était de faire se rencontrer les photographes qui pratiquaient ou voulaient pratiquer la stéréoscopie. Cette vocation semble avoir perduré, avec un biais de plus en plus marqué par la technique. Parallèlement, depuis plus d'un siècle, le Club s'est enrichi de plusieurs patrimoines : matériel, imagier, savoir faire. De plate-forme d'échanges, il est devenu une référence de premier plan en « stéréoscopie amateurs » dans l'espace francophone européen et au-delà.

Devenir "la référence" paraît hors de portée. La mission centrale du Club est, plus modestement, d'être un apporteur de ressources et de solutions. Il peut aussi devenir un apporteur de points de vues, sans répéter ce qui existe déjà (voir halluciner.fr) via la Lettre ou pendant certaines séances de présentations internes.

Champ d'action

C'est la question subsidiaire : la stéréoscopie a commencé à décliner dans le grand public après la première guerre mondiale. Elle a rebondit plusieurs fois via le cinéma et plus récemment via la réalité virtuelle, mixte ou augmentée (RV). Dans le monde professionnel (cartographie, santé, architecture, armement au sens large, archéologie etc.), elle n'a cessé d'être en usage, avec des moyens nettement plus « lourds » que dans le monde des amateurs. Le cinéma et la RV requièrent aussi des environnements plus élaborés.

Dans ces domaines, le Club ne peut que suivre ce qui se fait ailleurs. Peut-il y représenter le point de vue de l'amateur dans la veille et la recherche de solutions « simples » ? La question reste posée, avec le préalable : qu'est-ce qu'un amateur ?

Priorités

Voir le CR de la réunion du 28 juin

Creuser le sillon côté « photographe »

Il y a dans cette phrase deux idées :

- la première est de dépasser le point de vue technique auquel se limite souvent l'analyse des photos et des vidéos présentées au Club. Il s'agit de dépasser un intérêt (esthétique, artistique, scientifique, pédagogique1 etc.) exprimé de manière vague. Voir dans cette optique l'article d' Oleg Vorobyoff « 3D is different » paru dans Stereoscopy 2016, #2 ;

- la seconde est d'amener au Club davantage de « photographes » et d'autres publics (chercheurs, éducateurs), via ce type d'échanges.

Après débat, le groupe conclut sur la perspective d'un concours, semestriel dans un premier temps (pour « laisser passer » Montier en Der), il reste à trouver l'animateur et les autres volontaires du processus à mettre en place.

D'autres idées ont été évoquées : notamment d'élargir le cadre des débats, lors des séances de projection mensuelles, au delà de la technique. Des règles de « bonne conduite » seraient sans doute à édicter pour que ceux-ci se déroulent de manière constructive.


Réunion du 28 juin 2017

La deuxième réunion du groupe Perspectives s'est tenu le 28 juin 2017, au Lorem, avec deux points à l'ordre du jour :

1) voir comment répondre à la question « que peut-on faire pour « creuser le sillon côté photographes » par contraste avec le côté technique.

2) dresser le tableau résumant les sujets, les objectifs et l'avancement des travaux pour l'été.

Point de départ

Nos adhérents sont des « amateurs », en ce sens qu'ils « aiment, apprécient » (Trésor de la langue française, TLF, en ligne) la stéréoscopie (en tant que pratique) et/ou les images stéréoscopiques. Ils sont amateurs jusqu'à « exercer une activité comparable à une activité professionnelle » (TLF en ligne) mais sans se déclarer comme tels (sauf exception ?).

Le glossaire en ligne (version Wiki) du Club place en équivalence  « stéréoscopiste », « stéréophotographe »,  
« stéréographe ». 
Le Wiktionnaire ne connaît que « stéréographe : qui pratique la « stéréographie » , qui sait la  
« stéréographie ».    
Stéréographie y a le double sens « d'art de représenter les solides sur un plan » et de « technique de reproduction 
du relief à partir de deux images prises sous deux angles différents ».

Ces adhérents sont majoritairement des retraités, ou préretraités, signe d'attrition naturelle. Les activités actuelles du Club sont plus orientées vers la technique que vers l'expression artistique. Cela en veut pas dire que ses membres soient passionnés par la technique au delà du nécessaire, d'où la question :

Que peut-on faire pour « creuser le sillon côté photographe (artistique) » ?

L'objectif est double : vis à vis des membres, valoriser leurs travaux, intensifier les échanges ; vis à vis de l'extérieur intéresser le grand public à nos travaux et attirer ainsi de nouveaux adhérents.

Au delà des séances actuelles de projections, des publications dans la Lettre ou dans les pages internet du Club, la résurgence des concours internes a été évoquée. A ce sujet, Pascal Morin a rappelé la pratique des diaporamas (collectifs) qui eut cours jusqu'en 2013. Peu d'auteurs y contribuaient, mais chacun avec beaucoup de photos. Ce qui semble avoir manqué, c'est l'absence de récompense (ne serait qu'une reconnaissance formelle du choix et la rediffusion des diaporamas aux auteurs).

Cette idée d'un concours semble faire la quasi-unanimité. Il reste maintenant à en définir les modalités.

Pour revenir aux séances de projections, P. Parreaux a évoqué les grands « moments » des projections dans l'ancien musée des monuments français au Trocadéro. L'idée d'une « Nuit de la stéréoscopie » dans une grande salle parisienne a été évoquée. Il s'agit d'un véritable projet qui ne peut se monter sans plusieurs préalables : participants (public, auteurs), images.

Autres idées

Ont également été évoquées, à propos de la valorisation de fonds anciens ou actuels : la participation à des évènements locaux ; la publication d'ouvrages. Plusieurs noms ont été lancés. 

En bref, l'idée est d'exploiter toutes les opportunités possibles (en fonction du temps, de la maturité des projets et des relations de chacun). Pour les publications non périodiques, il est indispensable de construire de véritables projets, auprès des éditeurs ou via financement participatif (voir le projet récent de Manuelle Toussaint) qui aboutiront... ou pas.

Retour sur le thème fondateur du groupe

Le débat s'est naturellement élargi sur (l'identité ou) la vocation du Club : en 1903, celle-ci était de faire se rencontrer les photographes qui pratiquaient ou voulaient pratiquer la stéréoscopie. Cette vocation semble avoir perduré, avec le biais de plus en plus marqué par la technique, évoqué précédemment.

Mais depuis plus d'un siècle, le Club s'est enrichi de plusieurs patrimoines : matériel, imagier, savoir faire. De plate-forme d'échanges, il est devenu une référence de premier plan sinon « la référence en stéréoscopie amateurs » dans l'espace francophone européen et au-delà, esquisse d'une nouvelle devise pour le Club et l'expression ambitieuse d'un nouveau positionnement ?

Quoiqu'il en soit, ceci implique une nouvelle formulation des priorités du Club, comme  :
- l'accent sur ce qui est représentatif de l'histoire autant que l'état de l'art en stéréoscopie. 
Le premier aspect met en vedette le rôle du « collectionneur » et souligne l'intérêt du recueil de la parole des
« anciens ». Le second place, au centre des défis relatifs au grand public, l'affirmation de Patrick Demaret : 
« on ne trouve pas le matériel, on ne maîtrise pas la technique »;
- la vulgarisation. Face à la vitesse et à la complexité des évolutions techniques, il est bon de rappeler
l'existence « d'objets » faciles à utiliser, même s'ils sont parfois difficiles à trouver, et de mettre en garde sur
certaines impasses. Le rôle de la veille et la diffusion des bonnes pratiques s'en trouvent ainsi renforcés.

Réunion du 3 mai 2017- Compte rendu résumé

Participants (dans l'ordre du tour de table) : Régis Fournier, Arnaud Alips, Olivier Cahen, Bernard Maurice, Bernard Etteinger, Joseph Boubli, Pierre Meindre, Michel Mikloweit, François Lagarde, Jean-Louis Janin, Philippe Gaillard, Arnaud Garlan, Pierre Parreaux, Jean-Louis Piednoir, Thierry Mercier, Jean-Yves Gresser, Patrick Demaret.


Rappel : l'objectif du groupe est de parvenir à des actions concrètes. Ces actions doivent répondre aux attentes qui auront été formulées en direction du Club et triées selon les ressources disponibles (patrimoine, savoirs, savoir faire, disponibilité des membres).

La réunion du 3 mai fut organisée en deux temps : T1 pour faire émerger les attentes telles qu'elles sont perçues par les participants du groupe ; T2 pour lister les activités actuelles et potentielles à partir desquels le Club peut se consolider et/ou évoluer.

NB Même si plusieurs propositions ont déjà été formulées (listées en annexe), nous n'en sommes pas au stade des décisions mais aux débats qui doivent nous mener à établir la liste des actions envisageables.

Au terme du temps 1, deux grandes questions :

1. la stéréoscopie (les images en relief) est-elle soluble dans la modélisation 3D, la réalité virtuelle ou mixte ?

Cela doit-il se traduire par une spécialisation accrue du Club ou au contraire un élargissement de ses champs de compétences ? Page liée

2. la frontière entre amateurisme et activités professionnelles est parfois floue. Aujourd'hui le Club entretient des liens plus ou moins étroits avec des associations professionnelles (UP3D, AFRV...).

Ces liens sont-ils satisfaisant ou faut-il les resserrer ?


Au terme du temps 2, points à approfondir :

1. se documenter sur la situation des organismes similaires, leur politique générale, leurs innovations ( par ceux qui sont en relations avec eux) ;

2. évolutions envisageables pour la Lettre et le site (volontaires pour accompagner P.M. Et F.L.) ;

3. feuille de route/programme pour les domaines en cours d'évolution (patrimoines) ou moins maîtrisés (communication extérieure) (des volontaires ?);

4. comment développer la culture « réseau » dans le Club (voir le message d'Henri Gautier dans la page discussion) (un volontaire + JYG )?

Les moyens humains sont une question majeure : il est important de noter que le Club n’a comme ressources humaines  
que le bénévolat de ses membres, sans salarié, ni stagiaire, ni sous-traitant.

Le compte rendu intégral a été envoyé par courriel à l'ensemble des membres du groupe.

Membres du groupe (hors autres membres du CA)

Arnaud Alips, "Ar No", Sylvain Arnoux, Bernard Maurice, Gilbert Cahen, Olivier Cahen, Patrick Demaret, Bernard Etteinger, Arnaud Garlan, Dominique Gerbaud, Michel Grosmann, François Lagarde, Bernard Lecocq, Gérard Lévy, Claude Michel, Jean-Louis Piednoir, Alain Talma, Sylvain Weiller.

Animateurs : Jean-Yves Gresser, Thierry Mercier, Pierre Meindre.

Invitation

Vous êtes peut-être en pleine lecture de la version numérique du N° 1000 de la Lettre, en attendant sa version papier. Ce grand coup d'oeil dans le rétroviseur doit nous aider à mieux examiner l'avenir.

Où va la stéréoscopie ? Après la période porteuse des téléviseurs 3D et des films en 3D relief, on assiste à la raréfaction des outils grand public pour la stéréo. Le futur des images en relief est-il dans la réalité virtuelle ou augmentée (c'est à dire mixte), dans les écrans auto-stéréoscopiques ou ailleurs ? Quel rôle le Stéréo-Club peut-il ou doit -il jouer dans ce futur ?

Parallèlement, force est de constater que le nombre des membres du Club baisse depuis plusieurs décennies. Quelles actions peut-on mener pour contrer cette tendance - retenir les membres actuels, recruter davantage et assurer ainsi la pérennité de notre institution ? Mais alors sur quelles perspectives ?

Lors de sa réunion du 28 mars dernier le CA a demandé à l'un de ses nouveaux membres, Jean-Yves Gresser (JYG) d'animer, avec Thierry Mercier et Pierre Meindre un groupe \"perspectives\" sur ce sujet. Ce groupe de travail est ouvert à tous les adhérents du Club. Pourront aussi y participer des personnes extérieures intéressées par nos activités.

Une première réunion de ce groupe est prévue le 3 mai prochain au Lorem à 19 h. Son objectif est de dégager, à partir des opinions et des propositions de chacun, les pistes de réflexion avec l'objectif final de déboucher sur des actions concrètes. Merci de faire savoir au plus vite à JYG (jygresser@gmail.com) si vous comptez y participer.

Entretemps, dans les suites des débats amorcés à la dernière AG et au dernier CA, chacun, qu'il puisse ou non venir le 3 mai, est invité à lui adresser un court document sur ses propres réflexions à cette adresse : jygresser@gmail.com. À ce stade, chacun est libre des thèmes qu'il peut aborder.


Bien cordialement,

Le Stéréo-Club Français.

Affichages
Outils personnels