Présentation de 2 documents sur :
I) Les règles de base à respecter pour faire de la photo stéréo
II)Les défauts des images stéréoscopiques pouvant entraîner la fatigue oculaire des spectateurs

I) Règles de base à respecter pour faire de la photo stéréo

par Olivier Cahen

Après un rappel de quelques règles de base de la prise de vues qui sont les mêmes qu’en photo-plate le texte  complet (réservé aux adhérents) aborde les règles spécifiques à la stéréo.

On a cité toutes sortes de règles à respecter pour faire de la photo stéréo. Les unes sont subjectives, les autres ne s’appliquent pas à toutes les conditions d’observation, d’autres encore admettent des dérogations que je préfère les laisser aux plus expérimentés : ils ont déjà essayé et sont en mesure de vérifier qu’ils n’arrivent pas à des résultats décevants.

Le présent texte est plutôt rédigé à l’intention des débutants, ou de ceux qui abordent de nouveaux moyens techniques : par exemple ceux qui ont déjà fait des photos satisfaisantes pour l’observation avec une visionneuse et souhaitent se mettre à la projection.

Après un rappel de quelques règles de base de la prise de vues qui sont les mêmes qu’en photo-plate le texte aborde les règles spécifiques :
puce  prises de vues simultanées,
puce  choix de la base (écart entre les objectifs),
puce  règle du trentième,
puce  déviations verticales
puce  violation de fenêtre

Le texte complet établi par Olivier Cahen est réservé aux adhérents : Voir ce qu’apporte l’Adhésion ; (adhérent vous devez être connecté pour voir le lien)


II) Défauts des images stéréoscopiques pouvant entraîner la fatigue oculaire des spectateurs

La vision binoculaire humaine a des limites. Ces limites sont extrêmement variables d’une personne à l’autre. Dépasser ces limites constitue donc un défaut des images stéréoscopiques.

C’est pourquoi il est recommandé de préparer les images stéréoscopiques, surtout pour les montrer à un public non formé, en tenant compte des besoins des personnes les plus sensibles aux défauts. Sinon il pourrait en résulter, pour certains spectateurs, de la fatigue oculaire.

Le texte complet a été établi par Olivier Cahen pour la séance technique et pratique du mercredi 23 Mars 2016.
Il  traite de : la disparité convergence-accommodation et des autres défauts de l’image stéréoscopique (les contradictions entre indices de profondeur, l’excès de variation de parallaxe, l’obligation de divergence oculaire, ...)
Le  texte complet (Défauts des images stéréoscopiques) est réservé aux adhérents : Voir ce qu’apporte l’Adhésion.