Selon le Merriam-Webster, cet acronyme aurait été utilisé pour la première fois en 1951 pour désigner des formes en 3 dimensions. Un Coronet « 3-D » a été fabriqué au Royaume Uni à partir de 1953.

Mais, en 1950 ou avant, la maison Cornu avait déjà proposé un « Ontoscope 3D » aux adhérents du Stéréo club. Cet appareil est mentionné pour la première fois en 1956, Bulletin n°406, mais ne pourrait avoir reçu cette appellation qu'en 1970, voir .

Pour en savoir plus sur l'histoire des appareils de prise de vue stéréoscopique.

L’expression est devenue populaire, dans cette décennie, lors de la vague de production de films « en 3D » (en anaglyphes), comme « L’étrange créature du lac Noir » (1954).

3D a, par la suite, été utilisé pour qualifier des techniques informatiques :

  • de modélisation, d'animation, de conception assistée par ordinateur (CAO) etc.
  • d'impression, etc.

La CAO utilise des logiciels et des techniques de modélisation géométrique qui permettent de produire des images en deux ou trois dimensions, de les déplacer, de les déformer et de les animer. C’est le cas de la « 3D vectorielle ».

Les  « imprimantes 3D » permettent de fabriquer des objets réels en 3 dimensions.